Croyance : quand on veut on peut ! mais bien sur…

Written by on 3 août 2018

Quand on veut on peut !

j’ai jamais entendu un truc aussi culpabilisant !

Et j’imagine comme moi que vous l »avez entendu des dizaines et des dizaines de fois !

La suite de cet article va vous paraître étrange, parce que je pense qu’il y a un élément manquant à cette formule, un élément de taille qui peut changer la donne !

 

 

Vous avez certainement déjà essayé :

  • D’arrêter de fumer
  • De perdre du poids
  • De réciter l’alphabet à l’envers avec la bouche pleine de chamallows
  • De changer de travail
  • D’apprendre une langue étrangère
  • De prendre confiance en vous

Vous vouliez tout ça !

Vous aviez la motivation

 

  • Vous avez acheter des méthodes
  • Vous avez lu des livres
  • Vous avez regardé des centaine de vidéos !
  • Vous êtes allé faire des séminaires où l’on saute en musique où l’on se motive à coup de mantras !

 

Seulement rien n’y fait, vous êtes toujours resté au point zéro !

 

Et vous savez quoi ?

 

C’est normal !

 

Combien de fois, j’ai entendu cette phrase « quand on veut on peut »

Mais moi je voulais pourtant

Je faisais des efforts

 

Alors pourquoi cela ne fonctionne pas ?

 

La raison se trouve dans les neurosciences !

 

Parce que rien n’est possible sans avoir une compétence essentielle pour changer !

Quand on veut on peut ? Non

C’est quand on CROIT on peut !

 

Le pouvoir de la croyance, est une des première compétence à acquérir !

Le pouvoir de CROIRE est ce dont on ne vous parle presque jamais !

CROIRE que c’est possible, c’est déjà faire plier des difficultés !

 

Comment faire l’expérience de la croyance ?

 

 

J’ai découvert le pouvoir de la croyance en allant me baigner dans l’océan réputé pour avoir une température à 22 degré.

Sauf qu’un été la température est descendu à 18 degré, fait rarissime pour le souligner.

Seulement je n’avais pas prêté attention aux indications des MNS et j’étais resté sur la température de la veille qui était à 22 degré.

Je me suis donc jeté à l’eau et même si je la trouvais un peu froide (il faut 1 minute pour s »y faire en général) je suis resté j’ai nagé et même j’y suis revenu 3 fois.

Ce n’est qu’ensuite que j’ai compris que l’eau était à 18 et non 22 degré.

 

Alors que s’est-il passé ce jour là ?

 

Mon cerveau à cru que la température était idéale et comme il ne fait pas la différence entre ce qui est vrai et inventé, j’étais tellement convaincu que l’eau n’était pas froide qu’il m’a donné toutes les ressources nécessaires pour supporter cette basse température.

 

Alors si vous voulez changer une habitude ou un schéma de pensée, avant tout faites en sorte de croire que oui vous pouvez.

Quand on croit qu’on peut alors oui on peut !

 

 

Faites parti de ma liste VIP

et recevez les podcasts et articles avant tout le monde  

 

- OU -

Se connecter avec Facebook


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

CommentLuv badge


ZEBRE ET NET RADIO

Bien etre réussite et nouveaux talents

Current track
TITLE
ARTIST