Médias et propagande qu’en dit la Charte de Munich ?

Écrit par sur 8 mars 2022

Lorsqu’on vous parle de médias et de propagande, on vous parle surtout de RT France ou Sputnik qui viennent d’être interdites de diffusion et de divers sites internet que l’on juge polémiques.

Le problème est bien plus grave que ça et au delà de ces 2 médias la plupart pour ne pas dire quasiment tous les autres médias font aussi de la propagande et ne diffusent plus vraiment  la vérité.

Les médias privés (BFMTV, CNEWS, CANAL PLUS, M6 … ont une ligne éditoriale en rapport avec le bord politique et les intérêts financiers défendus.

Les médias du service publique (France 2, France 5, France Inter…) défendent une idéologie plutôt progressiste et n’hésite pas à utiliser les ondes pour en faire la promotion via des humoristes plus efficace pour l’idéologie que drôles.

Les journalistes ne respectent pas (plus) la charte de Munich de 1971, qui est une sorte de serment des journalistes qui sont tenu de suivre des principes pour informer le public.

Quelle est cette charte que les médias doivent respecter ?

 

Voici les éléments de la charte de Munich que je vais commenter dans cet article.

 

1/ Respecter la vérité

quelle qu’en puisse être les conséquences pour lui-même (le journaliste) et ce en raison du droit que le public a de connaître.

2/  Défendre la liberté 

De l’information du commentaire et de la critique

Et pourtant je sens bien depuis des années que si la liberté d’expression semble la même, c’est le seuil de la tolérance à la contradiction qui est de plus en plus bas au point que toute critique est considéré comme fausse, calomnieuse voire complotiste (le nouveau mot remis à la mode qui était déjà présent chez les soviétiques et le régime nazi).

 

3/ Publier

 Seulement les informations dont l’origine est connue ou les accompagner si c’est nécessaire des réserves qui s’imposent, pas supprimer les informations essentielles et ne pas altérer les textes et les documents.

Lors de a crise Covid, les réserves sur l’efficacité du vaccin étaient bien rares pour ne pas dire inexistantes.
Heureusement que certains spécialistes (interdit d’antenne ensuite) étaient là pour mettre de la nuance sur la pensée dominante.

 

4/ Ne pas user des méthodes déloyales

pour obtenir des informations des photographies et des documents
C’est toujours le problème avec les caméras cachées et les investigations journalistiques.

 

5/ S’obliger à respecter

la vie privée des personnes.

Toujours le mêmes problèmes avec les tabloids qui ont compris le truc en débloquant un budget litiges tous les ans.

 

6/ Rectifier toutes informations publiées qui se relève inexactes

Ai-je besoin de commenter le nombre de fake news comme on dit maintenant qui se transformera par le fameux  : oui mais à l’époque on ne pouvait pas savoir.
Un exemple : les armes de destructions massives, le nuages inexistant des radiations de la centrale nucléaire de Tchernobyl en Ukraine sur la France.

7/ Garder le secret professionnel

Ne pas divulguer la source des informations obtenues confidentiellement
Les confessions off voulues depuis ont changé la donne je dois dire.

 

8/ S’interdire le plagiat la calomnie la diffamation les accusations sans fondement ainsi que de recevoir un quelconque avantage en raison de la publication ou de la suppression d’une information

Quasiment invérifiable au vu de toute les polémiques ancrées en fustigeant les adversaires politique adverse de la ligne éditoriale du média.


Quand à la suppression d’une information, si cette charte est entendue à internet et aux réseaux sociaux, alors là aussi il y a u boulot vu le nombre de pages réécrites, effacées, supprimées par erreurs de contenu. C’est au contraire par facilité et éviter un mea culpa ou un erratum (comme c’était souvent le cas à l’époque…laquelle ?)

 

9/ Ne jamais confondre le métier de journaliste avec celui de publicitaire ou de propagandiste n’acceptez aucune consigne directe ou indirecte des annonceurs

On va citer Black Live Maters, je suis Charlie, stand for Ukraine, balance ton porc, restez chez vous, tous vaccinés tous protégés…voilà des exemples qui font plus appel à ce qu’engendre l’émotion qu’a un véritable travail journalistique.

 

10/ Refuser toute pression et n’acceptez de directives rédactionnelles que des responsables de la rédaction.

Cette pression ne s’exerce plus directement, mais vu que les médias appartiennent à de grands groupes, il est difficile d’éviter le conflit d’intérêts ou de s’auto-censurer.

Je vous invite à lire cette charte dont j’ai isolé un petit extrait.

Vous allez comprendre pourquoi il y a vraiment des problèmes avec les médias en ce moment et comment y remédier.

Doutez des médias est sain et vous ne devez pas être traité de complotiste

En conclusion vous devez comprendre que lorsque vous voyez, sentez, avez la preuve que le journaliste ne respecte pas cette charte, alors vous êtes en droit de vous méfier et vérifier par vous même.

pour éviter de vous faire avoir par les médias et surtout tout ce qu’on vous raconte vous avez une formation sur le discernement qui permet de comprendre comment un fait doit être analysé de manière à savoir s’il est vrai ou faux c’est juste en dessous vous cliquez dans le lien

.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Continuer la lecture

ZEBRE ET NET RADIO

Ouvrez les yeux et reprenez votre vie en main

Current track
TITLE
ARTIST

0%